Généalogie Réunion

Stanislas ONÉZIME, qui est-ton père ?

En généalogie, il y a des ascendances qu’on aimerait connaître plus que d’autres. Officiellement, je ne remonte ma lignée patrilinéaire (celle du père du père .. de mon père) que jusqu’à mon arrière arrière grand-père Milthiade Stanislas ONÉZIME (1873-1944). C’est un enfant naturel. Son père ne l’a pas reconnu, il porte le nom de famille de sa mère Marie Louise ONÉZIME.

Pourtant, j’ai comme l’impression que Marie Louise ONÉZIME et son fils Stanislas nous ont laissé des indices pour nous suggérer l’identité du père de ce dernier. Je dis « nous », car mon père a commencé cette enquête bien avant moi. Voilà ce que nous savons et ce que nous pensons savoir. 😉

L’acte de naissance comme point de départ

Milthiade Stanislas ONÉZIME est né en 1873 (1) au lieu-dit le Bazar de la commune de Saint-André (Ile de la Réunion). C’est sa mère Marie Louise ONÉZIME qui déclare la naissance, c’est donc elle qui a choisi les prénoms. Ce détail a son importance. Marie Louise ONÉZIME meurt en 1877 (2), laissant au moins 2 enfants: Marie Illoda (3) âgée de 11 ans et Stanislas qui n’a pas encore 4 ans. Stanislas fut élevé selon les dires de son fils par une vieille tante que l’on appelait « Tante Bibasse ». Je n’ai pas encore identifié cette personne.

Mappy_Carte_StAndre

Petit Bazar et Champ-Borne, commune de Saint-André. (Source: fr.mappy.com)

Selon les registres de baptême de Saint-André, Stanislas eut comme parrain et marraine Jules DESVENTES et Julie DESVENTES. Là encore, je n’ai pas encore identifié ces personnes.

La tradition orale comme pièce maîtresse

En parlant de son père Stanislas ONÉZIME, mon arrière grand-père David, nous a donné une information cruciale. David se souvenait avoir régulièrement rendu visite à Thomas Hyacinthe Adolphe VAULBERT (1862-1948) que son père appelait « mon oncle« .  Dans ce temps-là, on n’appelait pas « mon oncle » n’importe qui.

David nous a aussi parlé des filles d’Adolphe Hyacinthe VAULBERT avec qui il se souvenait avoir eu de bonnes relations: Marie Jeanne Léonie VAULBERT (1900-2000) épouse René DUPUIS qu’il nommait Mme DUPUIS, et Anne Marie Thérèse VAULBERT (1889-1980) épouse EMMEREZ de CHARMOY.

L’acte de mariage qui conforte la tradition orale

L’acte de mariage de Stanislas ONÉZIME (4) ne donne aucune indication sur sa filiation paternelle mais il confirme les dires de David ONÉZIME sur un point: la proximité avec Adolphe Hyacinthe VAULBERT. Ce dernier était en effet le premier des témoins de Stanislas ONÉZIME. L’acte précise que Hyacinthe VAULBERT avait alors 35 ans et était directeur de l’école laïque de Champ Borne à Saint-André. Il signe Ad Hthe Vaulbert

ANOM-StAndre-EC-1898-M-MilthiadeStanislasONEZIME_SIGN

Extrait de l’acte de mariage de Stanislas ONÉZIME x Mathide BACHELIER (Source: ANOM)

 La fratrie VAULBERT (de CHANTILLY)

Si Hyacinthe VAULBERT était l’oncle de Stanislas ONEZIME, c’est donc du côté de ses frères qu’il faut chercher le père. La fratrie se compose comme suit

1) Henry Romuald VAULBERT (1840-1884) vécut à Saint-André où il mourut célibataire et sans descendance connue.

2) Joseph Stanislas VAULBERT (1843-1895) s’établit à l’île Maurice où il se maria et eut une descendance. Il mourut en 1895. Il était connu sous le nom de Stanislas VAULBERT de CHANTILLY.

3) Ubalde Bernardin Kernovy VAULBERT (1849-1931) vécut à Saint-André où il eut une descendance.

4) Antoine Chauvigny VAULBERT (1852- 1918)vécut à Saint-André où il eut une descendance.

5) Laurent Etienne VAULBERT (1855-1891)vécut à Saint-André où il mourut célibataire et sans descendance connue.

Les prénoms, indices ou coïncidences

Milthiade (ou Miltiade) est un prénom très rare à la Réunion. Dans la base des mariages du Cercle Généalogique de Bourbon (5), je n’ai trouvé que 2 personnes qui portent ce prénom. On peut se demander comment Marie Louise ONÉZIME a eu l’idée de ce prénom. En fait Miltiade est aussi celui de l’oncle maternel des frères VAULBERT, Prosper Joseph Miltiade GANNÉ (1824-1879). Coïncidence?

Si Stanislas n’est pas un prénom si rare, on peut tout de même noter que Marie Louise ONÉZIME a choisi pour son fils Stanislas le même prénom usuel que celui du deuxième de la fratrie VAULBERT: Joseph Stanislas VAULBERT. Ce prénom est totalement absent du côté ONÉZIME.

Enfin on pourra aussi noter que Stanislas ONÉZIME semblait « viscéralement » attaché au prénom de Joseph puisqu’il a donné ce prénom à ses 6 fils. Ces derniers se nomment: Joseph Ariste, Stanislas Joseph, Joseph David (mon arrière grand-père), Joseph Moïse, Louis Joseph et Aristide Joseph. Or Joseph est aussi le premier prénom de Joseph Stanislas VAULBERT.

ONEZIME_Stanislas_Diag

Récapitulatif des indices

Sur les traces de Joseph Stanislas VAULBERT de CHANTILLY à l’île Maurice

Mon 3 x arrière grand-père pourrait donc être Joseph Stanislas VAULBERT de CHANTILLY. Je sais peu de choses sur lui. Il est né en 1843 à Saint-André. Sur son acte de naissance il porte le nom de VAULBERT mais il reprendra plus tard, comme d’autres membres de la famille, le nom de VAULBERT de CHANTILLY qui avait été porté par son grand-père Joseph Elie GRUCHET VAULBERT CHANTILLY (1770-1846). Cette lignée se remonte jusqu’à Jean GRUCHET (ca. 1669-1744) l’un des tous premiers habitants de l’Ile Bourbon, originaire de Lisieux dans le Calvados. Sur la branche des GRUCHET qui me concerne, le nom de famille a ainsi évolué, de GRUCHET, à GRUCHET VAULBERT, puis GRUCHET VAULBERT CHANTILLY, et enfin VAULBERT de CHANTILLY.

Stanislas VAULBERT de CHANTILLY s’établit à l’île Maurice où il épousa une créole mauricienne Angéla LEBLANC en 1867. Au moins deux enfants sont nés de ce mariage: Joseph Nathaniel (ca. 1874 – 1931) et Marie Amélie VAULBERT de CHANTILLY (1880-1933) qui épousera Tristan POUGNET. On notera que la première naissance a lieu 7 ans après le mariage. Angéla LEBLANC décède à Saint-André en 1898, et c’est son beau-frère Kernovy VAULBERT qui déclare le décès. Cela confirme au passage que Stanislas était resté en contact avec ses frères et sa famille à l’île de la Réunion.

Je n’ai pas pu pousser plus loin mes recherches à l’île Maurice.  Les relevés du Cercle Généalogique Maurice Rodrigues et les relevés partiels du cimetière de Port-Louis Ouest effectués par Alain Mathieu m’ont permis de trouver les informations évoquées ci-dessus. Mais pour en savoir plus il me faudrait consulter l’état-civil, mais il n’est accessible qu’aux descendants.

Pas de photos mais un signalement et quelques anecdotes

Malgré les recherches de mon père auprès des ONÉZIME, nous n’avons aucune photo de Stanislas ONÉZIME. Sa fiche matricule nous donne quand même son signalement: cheveux et sourcils châtains, yeux gris front découvert, nez ordinaire, bouche moyenne, visage ovale, taille 1m58. Marques particulières: blanc. Son fils David nous a confirmé qu’il était blanc aux yeux bleus.

MATRICULE_1893_ONEZIME_Milthiade

Signalement extrait de la fiche matricule de Stanislas ONÉZIME (Source ANOM)

Son fils et sa belle-fille nous ont transmis le reste des informations que nous avons à propos de lui. Stanislas ONÉZIME fut mécanicien et participa à la construction des féculeries de manioc de Quartier-Français, et celles de de Ravine-Creuse appartenant à Joseph Mourouvin. Il aurait aussi été employé communal à Saint-André sous le majorat de Léopold Martin dans les années 1920. Stanislas eut au moins 7 enfants avec Mathilde BACHELIER qui l’appelait « Louloute ». Stanislas et Mathilde priaient beaucoup et allaient régulièrement à la messe. Vers la fin de leur vie, le vieux couple se couchait assez tôt et se levaient vers 3h du matin. Ils restaient dans leur cuisine à « chauffer le feu », boire le café et prier.  Stanislas ONÉZIME et Mathilde BACHELIER sont enterrés dans le cimetière de Saint-André, dans ce qui est aujourd’hui le caveau des ONÉZIME. Leurs croix, que mon père a vu, ont malheureusement disparu.

Conclusion

Les informations transmises par mon arrière grand-père David et les indices évoqués ci-dessus semblent donc relier Stanislas ONÉZIME aux VAULBERT de CHANTILLY. Mais je ne me fais aucune illusion, je ne pense pas trouver de documents identifiant un quelconque lien de parenté entre mon arrière arrière grand-père Stanislas ONÉZIME et les frères VAULBERT de CHANTILLY. Alors que chercher de plus aujourd’hui ?

Comme beaucoup de généalogistes amateurs, je cherche toute information qui m’aiderait à mieux connaître la vie de mes ancêtres, et donc en particulier sur Stanislas ONÉZIME et les frères VAULBERT de CHANTILLY à la Réunion ou à l’île Maurice. Si Stanislas fréquentait « son oncle » Hyacinthe VAULBERT de CHANTILLY, peut-être existe t-il des photos où il apparaît.  Si un lecteur de ce blog a des informations supplémentaires sur les personnes citées dans l’article, alors je serais ravi d’échanger avec lui. N’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact, les messages vont directement dans mon e-mail et ne sont pas publiés sur le site.

Ah, j’oubliais. Il reste bien sûr la piste de la généalogie génétique. Voulant en savoir plus sur ma lignée patrilinéaire, j’ai fait tester mon ADN Y (le chromosome Y se transmet de manière identique de père en fils).  Mais ça, c’est une autre histoire et pour un autre billet. 😉

 


Notes

(1) Il est né le 25 Mars 1873 à St-André. Source:  ANOM, St-André, Naissances, 1873, Acte n.49, Vue n.13

(2) Marie Louise ONÉZIME meurt le 4 Février 1877 à Saint-André. Source: ANOM, Saint-André, Décès, 1877, Acte n.52, Vue n.14

(3) Marie Illoda naît en 1866. Elle réapparaît à Saint-Denis en 1899 où elle épouse Valfroy Guillaume Patrice GANELON dont elle aura un enfant. En 1902 elle épouse à Saint-Denis Paul Edouard Félix ORVAL dont elle aura 3 enfants. Elle ne semble plus avoir été en contact avec son petit frère Stanislas et mon arrière grand-père n’a jamais entendu parlé d’une tante ni de cousins du côté paternel.

(4) Milthiade Stanislas ONÉZIME épouse Mathilde BACHELIER le 8 Janvier 1898 à St-André. Source: ANOM, Saint-André. Mariages, 1898, Acte n.2, vue n.2

(5) La  base des mariages du Cercle Généalogique de Bourbon contient notamment les relevés de mariage de Colette et Sully DUBARD sur la période 1811-1905 ainsi que les mariages de la période 1665-1810 extraits du Dictionnaire Généalogique des familles de l’Ile Bourbon de Camille Ricquebourg.

18 réponses »

  1. Cette enquête est passionnante. L’intuition est un excellent guide dans ce cas là.

  2. Tout comme Marie, je trouve que cette enquête est passionnante ! La recherche d’un père naturel, comme je l’ai fait pour mon aïeul dernièrement, nous amène à chercher les moindres indices. Je pense que la piste des prénoms est une bonne piste, et tout va dans ce sens !

    • Merci pour le commentaire. 🙂 Dans une généalogie réunionnaise avec des esclaves et des libres de couleur, il faut souvent faire des hypothèses, explorer des pistes, exploiter le moindre indice. Certaines questions n’ont parfois pas de réponse définitive. 🙂

  3. Une enquête minutieuse et passionnante.
    J’ai eu le cas récemment pour l’arrière grand-mère d’un client. Certains documents mentionnaient un 3e prénom, Dieudonné. Ce qui est rare pour une femme. Son acte de naissance l’a confirmé. La reconnaissance quelques mois plus tard par une certain Dieudonné nous a donné l’explication 😉

    • Merci Sophie pour ton message. Je m’étonne du succès de ce billet. Il est en général plus agréable de lire une histoire qu’un exposé de faits, et détail. En tout cas, merci pour le relai via les différents canaux.

  4. Bravo Pierre-Louis pour la méthode de travail et la qualité de rédaction…..

  5. Bravo Pierre-Louis, tes billets se ressemblent toujours autant par leur qualité et par la somme de travail de recherches qu’ils représentent.

    • Bonsoir Claude, merci pour le compliment, que j’apprécie d’autant plus que j’imagine le temps que tu passes à reconstituer la cellule familiale de nos primo-arrivants. Il est plus facile de raconter une histoire que de raconter des recherches. Je suis surpris du succès de ce billet.

  6. Traquer le moindre indice et suivre son intuition,
    étrange ce prénom Joseph donné à chaque enfant.
    Belle synthèse.

    • Merci pour ton message. 🙂 Pour les prénoms, c’est la première fois que je vois des enfants qui portent tous le même prénom. Tous sauf un utiliseront leur autre prénom.

  7. Par une amie de la Réunion je recois ce mail…Bravo pour vos recherches qui sont fascinantes;;et je pense moi aussi que votre ancetre est un Vaulbert..Avez vous vu ici a L Ile maurice toute la généalogie de cette famille ??
    Je suis aussi une passionnée de génealogie en amateur..
    Bonne continuation et bonne chance…LL

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.